sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


L' Ile de Kim Ki Duk
Avec : Suh Jung, Kim Yoo-Seak, Park Sung Hee
Une jeune femme gère en solitaire un étrange complexe hôtelier, constitué de petits îlots de pêche et à l’occasion, elle arrondit ses fins de mois en se prostituant. Un jour, elle recueille un beau jeune homme, recherché par la police et l’empêche de se suicider. C’est le début d’une liaison extrême qui va sceller son destin…

A partir des relations ambiguës qui unissent ses deux principaux protagonistes, le réalisateur Kim Ki-Duk construit un film extrêmement dérangeant. Il joue à fond la carte d’une rhétorique psychanalytique et surréaliste. A l’eau, omniprésente, symbole évident de l’inconscient, se greffe d’autres éléments fantasmagoriques tels la pêche (mais pour quel type de poissons ?). L’eau, traditionnellement symbole de pureté ou de renaissance se trouble, incarnation du danger ou de la saleté, révélatrice des pulsions les plus basses. C’est cette capacité à jouer avec le réel, à le défigurer qui fait la force de ce film.

C’est que, L’Ile se distingue aussi par une crudité et une brutalité à la limite de la complaisance. La mise en scène éprouvante de sévices quasi ritualisées par Kim Ki-Duk rappelle par certains aspects les visons les plus horribles du surréalisme. Impossible de ne pas déceler une certaine filiation entre les séquences des hameçons et la célèbre scène des yeux transpercés, image devenue mythique, issue du film Un chien Andalou de Luis Bunuel.

C’est un fait, L’Ile ne laissera personne indifférent ; d’une richesse thématique incroyable, le film a le mérite de pousser le spectateur, confortablement assis dans son fauteuil, dans ses derniers retranchements, de jouer avec ses certitudes. Un très beau et mystérieux film dont on n’a pas fini d’entendre parler…
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)