sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Jean-Philippe de Laurent Tuel
Avec : Johnny Hallyday, Fabrice Luchini, Antoine Duléry

Qui es tu Johnny ?

Et si Johnny n’existait pas ? Ce postulat délirant sert de point de départ à l’une des comédies françaises les plus réussies de ces dernières années. Après un coup sur la tête, Fabrice, fan de la première heure, se réveille dans un univers étrange. Personne ne connaît son idole, sa fille ne s’appelle plus Laura mais Manon. Désespéré, il finit par retrouver Jean-Philippe Smet devenu propriétaire d’un bowling en région parisienne.

Fatigué, Smet n’envisage pas de reprendre la chanson. Sa carrière s’est en effet brusquement arrêtée après un accident de la circulation au début des années 60. Jouant de ce paradoxe temporel, le film à la manière d’un Retour vers le futur, relate la naissance de cette vedette qui s’ignore coachée par un Fabrice Luchini en roue libre donc très drôle. Jean-Philippe tient toute ses promesses, exploitant l’univers de la rock star avec habileté et la complicité toujours bienvenue d’invités de marques. Surtout, si Laurent Tuel s’inspire du récent Podium sa démarche traduit une réelle empathie pour la culture populaire au contraire du mépris affiché par le film de Yann Moix et son sosie arrogant de Claude François.

Car Johnny n’existe en définitive que par et pour son public, le temps de concerts grandiloquents à l’Olympia ou au stade de France, ce que montre Jean Philippe en gardant toute sa cohérence et son humour jusqu’au bout. Si le film plaît à ce point, c’est parce que Laurent Tuel essaie de dépasser le cadre de la comédie du dimanche soir, le temps de quelques scènes vertigineuses où Jean Philippe Smet essaie de (re)devenir Johnny. Dans le rôle de ce chanteur sur le retour, la star révèle un talent trop peu exploité si bien que quand il déchiffre à la guitare pour la première fois Tennessee, un frisson parcourt la salle.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)