sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


V pour Vendetta de James McTeigue
Avec : Natalie Portman, Hugo Weaving, Stephen Rea, John Hurt, Stephen Fry

Dans un futur proche, l’Angleterre ayant basculé dans le fascisme, un régime totalitaire dirigé d’une main de fer par le tyran Sutler contrôle et manipule la population. Seul un mystérieux individu arborant le masque du célèbre saboteur du XVIIème siècle Guy Fawkes et se faisant appeler V, ose résister. Sauvant un jour une jeune orpheline attaquée par des miliciens, il décide d’en faire son disciple dans le but d’abattre par tous les moyens le gouvernement en place…

Adaptation d’une célèbre bande dessinée de Alan Moore, V pour Vendetta surjoue la carte contestataire en surfant sur la nouvelle vague hollywoodienne qui fait émerger la question politique au centre de ses préoccupations. Abordant des thèmes complexes comme le pouvoir des médias, l’oppression et la liberté, le film ne convainc guère, entaché d’une succession de raccourcis primaires. Chaque plan fonctionne comme une caricature à charge de l’Amérique néo-conservatrice avec ses journalistes injurieux et manipulateurs, son président au ton martial. Surtout le héros reste finalement assez ambigu d’autant que ses méthodes relèvent du terrorisme notamment quand il enferme sa protégée pour mieux l’endoctriner.

James McTeigue et les frères Wachowski qui supervisent cette adaptation de la bande dessinée de Alan Moore cherchent donc à donner des gages à tout le monde sauf que l’ensemble reste confus et simpliste voire manipulateur à l’image du final où une armée de citoyens se réunissent devant le parlement britannique, portant le même déguisement que le héros du film ? Qui est V ? Un libérateur ? Un terroriste ? Dans ce monde qui ne tourne pas rond, le personnage symbolise à coup sûr une partie de nous mêmes mais aussi dans le même mouvement contradictoire un produit dérivé du système.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)