sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


Enfermés dehors de Albert Dupontel
Avec : Albert Dupontel, Claude Perron, Nicolas Marié

Un sans abri découvre par hasard un uniforme de policier et décide de la rapporter au commissariat le plus proche d’où il est expulsé avant d’avoir pu expliquer sa situation. Attiré par la cantine du commissariat, il enfile l’uniforme et se prend au jeu, prêt à défendre les plus démunis du quartier.

Albert Dupontel retrouve ici la veine décalée, légèrement trash d’un film comme Bernie. Enfermés dehors y rajoute une dimension plus récréative à mi chemin entre Crazy Kung-fu et Buster Keaton. Le comédien sacrifie son corps soumis ici à de violentes cascades, conséquences de gags souvent jouissifs à défaut de finesse. On retiendra surtout le passage à la cantine et le numéro de Serge Riaboukine en flic désabusé.

Malheureusement, le film s’éparpille en cours de route, notamment parce que l’idée de départ reste trop mince pour nourrir un long métrage. Enfermés dehors dérive alors vers une satyre sociale trop appuyée. On ne croit pas à ces grosses caricatures, clochards ahuris ou patrons voyous, ni à cette intrigue secondaire de la mère cherchant à récupérer la garde de sa fille. Le déroulement lourdement moralisateur achève ce film soit disant rebelle mais qui sera diffusé dans tous les bons multiplexes.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)