sommaire cinéma
@ chroniques de films
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques cinéma


X Men 3 de Brett Ratner
Avec : Hugh Jackman, Patrick Stewart, Ian McKellen, Famke Janssen, Halle Berry, Rebecca Romijn

Chaînons manquants

Les années ont passé depuis le second volet mais les mêmes interrogations demeurent : Jean Grey est elle morte ? Son souvenir continue de hanter les élèves du Professeur Xavier, Wolverine ou Cyclops alors qu’un évènement bien plus important pourrait changer l’histoire de l’humanité. Les autorités annoncent en effet la mise au point d’un traitement révolutionnaire. Il permettrait de guérir chaque mutant en corrigeant les effets engendrés par le facteur X.

Mais les mutants sont ils malades ? Doivent ils renoncer à des super pouvoirs qui leur empêche de mener une existence normale à l’image de Malicia qui ne peut toucher celui qu’elle aime. Le doute s’installe d’autant que les autorités jouent un double jeu dangereux : elles pourraient bien décider de résoudre le problème mutant en imposant le traitement à l’ensemble de cette population dont elle se méfie. Argument rêvé pour Magneto. L’ennemi du professeur Xavier, toujours en fuite reste bien, décidé à anéantir l’humanité. Fort de nouvelles recrues, il lève une armée pour mettre la main sur le traitement des autorités et dans la foulée conquérir le monde au moment où Jean Grey refait son apparition.

Heureuse surprise, ce nouveau volet renoue avec l’esprit du premier film alors que la suite mollassonne avait fortement affaibli le potentiel de la franchise. De nouveaux personnages font ainsi leur apparition (Colossus, Psylocke, Le Fléau…) mais surtout X-Men 3 baigne dans une ambiance bien plus sombre et tragique, une logique d’affrontement à mort aux enjeux déterminants pour le reste de l’humanité. La franchise réinvestit ainsi le champ politique avec un message fort. Difficile de ne pas voir dans les mutants une métaphore de la communauté gay perçue par une grande part de la population au mieux malade au pire ennemie. A l’écran, cette piste dépasse un cadre strictement sociale : il s’agit ici plus de s’accepter malgré les différences et de maîtriser ses pouvoirs plutôt que d’en devenir l’instrument, tout ce qui sépare Professeur Xavier de son rival Magneto.

Cette opposition délimite le film qui n’est rien d’autre que la rencontre de tous ces antagonismes : Pyro contre Iceberg, Wolverien et Cyclops, Magneto contre Xavier. X-Men 3 pousse cette logique jusqu’au bout avec deux personnages hors normes, Phoenix dont les pouvoirs peuvent détruire tous les mutants et le petit garçon qui peut annuler tous les super pouvoirs. Ils sont les chaînons manquants d’un univers passionnant auquel le film d’un Brett Ratner plutôt inspiré, porté par des scènes d’action percutante offre un joli feu d’artifices final.
J.H.D. 

< autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)