sommaire littérature
chroniques de livre
dossiers et articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques littéraires

Mer calme à peu agitée de Alexandre Millon, Le Dilletante
 

Samuel Sarandon n’a pas le moral au beau fixe. Ce cadre trentenaire s’enfonce progressivement dans la morne routine d’un quotidien désenchanté. Un soir, il se décide à sortir avec un ami. Ils se rendent au Club « lieu de rencontres pour carriéristes acharnés » où il fait la connaissance de Camille Roose, une employée de la Fnac qui va changer sa vie. A condition que notre héros timide et maladroit arrive à la séduire…

Alexandre Millon signe un bien joli roman. A partir des petits riens d’une passion naissante, l’auteur s’amuse à désamorcer les clichés hérités d’un romantisme de pacotille, aujourd’hui en vogue dans les magazines. Avec Samuel Sarandon, anti-héros loufoque, il invente un personnage attachant dont les inquiétudes (peur de la solitude, recherche du bonheur et besoin d’affection…) peuvent être partagées par tout habitant d’une grande ville.

Néanmoins malgré son humour caustique, le récit donne l’impression de se complaire dans une certaine monotonie. C’est sans compter sur le talent de l’auteur, ses ruptures de ton, les différents flashbacks, et surtout sa capacité à mettre en scène les coups de folie de Samuel Sarandon, petits intermèdes surréalistes de toute beauté. Alexandre Million préserve ainsi l‘essentiel, il se contruit un double littéraire farfelu dont on espère bientôt suivre les nouvelles aventures.

Editions Le Dilletante, 151 pages, 13.50 euros

J.H.D. 

> autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)