sommaire littérature
chroniques de livre
dossiers et articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques littéraires

Monstres Invisibles de Chuck Palahniuk, Gallimard
 
Bas les masques

Waow ! Qu’est ce que c’est que ce truc ? Un croisement entre les films de John Waters et les livres de Brett Easton Ellis ? Une version désepérée de Beverly Hills sous acide ? Non, il s‘agit du dernier roman de l’auteur de Fight Club, une nouvelle atteinte au bien pensant culturel dans lequel baigne l’Amérique depuis une dizaine d’années.

Monstres Invisibles suit le parcours chaotique de Shannon, une jeune et jolie manequin aussi belle qu’insiginifiante. Une balle perdue lui défigure le visage et brise sa carrière, la condamnant à l’anonymat dans une société régie par le paraître les apparences. Hospitalisée, Shannon rencontre un mystérieux transsexuel, Brandy Alexander. Ce dernier lui redonne confiance en elle et l’entraîne dans un monde en trompe l’œil. Après diverses péripéties à travers les Etats Unis et le Canada, arnaques, traffics de médicaments et rencontres insolites, Shanon découvrira enfin sa véritable identité.

Fustigeant le monde des beautiful people, son conformisme et sa bêtise, Chuck Palahniuk déconstruit les conventions du roman américain dans ce livre surprenant dont le leitmotiv pourrait être nothing is what is seems. Temporalité incertaine, changements d’identité des personnages, Monstres Invisibles pousse très loin l’invention littéraire au détriment d’un récit toujours plus fragmenté mais à l’avantage de ces monstres émouvants en pleine quête d’identité culturelle mais aussi sexuelle.

De révèlations en coups de théâtre, le roman dresse le constat déjanté d’une société toujours plus déshumanisée et incapble de communiquer dans la lignée de Bret Easton Ellis. Mais Chuck Palahniuk va plus loin, il substitue au réel un monde imaginaire, théâtre de rêves et de fantasmes les plus insensés, un univers à part dans la littérature américaine, donc précieux.

Editions Gallimard (La Noire) 300 pages, 19.50 euros
J.H.D. 

> autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)