sommaire littérature
chroniques de livre
dossiers et articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques littéraires

Full of love de Richard Morgiève, Denoël
 
L’écriture de Richard Morgiève (Mon petit garçon, Ce que Dieu et les anges…), ne travaille qu’un seul matériau, lui même. L’auteur n’a jamais cessé d’explorer ses souvenirs et son passé avec la promesse d’un libération, la (re)découverte de soi en ligne de mire.

Dans Full of Love, Richard Morgiève se risque à s’aventurer dans son inconscient. Le livre raconte le délire porno-psycho d’une homme solitaire, Gérard. Ce dernier fréquente assidûment les salles « d’un monstrueux multiplexe » sur lequel il voit défiler le fil déformé de sa vie.

Richard Morgiève abandonne la retenue de ces précédents livres pour une expérience plus limite. Succession de fantasmes plus ou moins inavoués, Full of Love révèle une existence tourmentée depuis l’enfance par le désir et la mort. Il s’agit d’un passé indélébile dont il faut pourtant s’affranchir pour pouvoir se projet vers l’avenir.

Richard Morgiève multiplie les scènes osées parfois grotesques mais garde une profonde sincérité presque touchante. L’écriture remplit une fonction de catharsis. « Remplir les blancs, c’est parler, c’est formuler, c’est vivre », une longue et difficile démarche pour retrouver enfin une conscience apaisée.

Editions Denoël, 142 pages, 15 euros
J.H.D. 

> autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)