sommaire littérature
chroniques de livre
dossiers et articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques littéraires

Hygiène de l'assassin de Amélie Nothomb, Seuil
 
Nina, jeune journaliste ne manque pas de culot. Elle est bien décidée à mener l'interview du Prix Nobel Pretextat Tach. Ce dernier, un monstre de cynisme prend un malin plaisir à écœurer puis à renvoyer tous ceux qui ont le courage de l'interroger. L'entretien commence, derrière les masques, la vérité criminelle de l'écrivain va transparaître...

Après une exposition au cours de laquelle, Amélie Nothomb souligne la cruauté de Mr. Tach, Hygiène de l'Assassin prend la forme d'un huis clos haletant. Les joutes verbales sont passionnantes d'une part, de par la ténacité et l'intelligence de la journaliste, d'autre part par la résistance et la mauvaise foi déployées par l'écrivain.

Mais le talent de Nothomb passe par cette manière si habile de conduire son récit. Après la grossièreté du Prix Nobel, la romancière belge distille le malaise au fur et à mesure que le mystère Tach s'éclaircit. Mais ce qui fascine le plus dans cette confrontation, c'est
l’association entre artiste et criminel. Sur ce point, la jeune romancière rejoint le Voyeur, chef d’œuvre devenu culte de Michael Powell. Dès lors, on ne peut que recommander ce passionnant car extrêmement dérangeant premier roman.


Editions du Seuil (Points) 180 pages.

J.H.D. 

> autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)