sommaire littérature
chroniques de livre
dossiers et articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques littéraires

Les Chiennes Savantes de Virginie Despentes, J'ai Lu
 
Louise gagne sa vie dans un peep-show. Elle n’éprouve aucune émotion, aucun plaisir, elle ne travaille que pour l’argent. Sa vie bascule pourtant le jour où deux de ses amies sont retrouvées sauvagement assassinées. Règlement de comptes dans le milieu ou acte isolé d’un tueur en série, l’enquête piétine. Louise, en revanche se sent irrémédiablement attirée par Victor, un homme mystérieux dont elle ne connaît pourtant pas le passé mouvementé…

Virgine Despentes déçoit avec ce second roman dont l’univers cru et violent rappelle Baise-moi. Ses fidèles lecteurs y retrouveront les histoires de femmes à la dérive et une écriture brute et quelque peu outrée mais pas la rage qui animait Nadine et Manu. L’intrigue brouillonne, vaguement policière sert de prétexte à une virée dans le Paris de la drogue et de la prostitution mais les personnages manquent cruellement d’épaisseur pour réellement faire basculer le récit. Virginie Despentes confirme pourtant un certain talent de mise en scène que ce livre dénué d’enjeux ne met pas assez en valeur.

Editions J'ai Lu, 249 pages, 4.50 euros
J.H.D. 

> autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)