sommaire littérature
chroniques de livre
dossiers et articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques littéraires

L'Atlantique sud de Jérôme Tonnerre, Grasset
 
Enfant, Jérôme Tonnerre rêvait du monde qui s’offrait à lui dans les fascicules Tout l’univers, Arctique, barrière de corail, route des Indes. Son père Arnaud, conservateur au musée de l’Homme, ami de l’ethnologue Jean Rouch, sosie quasi officielle de François Perrier lui a transmis le goût du voyage, la promesse de continents inexplorés et de peuples à découvrir.

Pourtant, Jérôme n’a jamais pu partir plus loin que la proche banlieue parisienne, saisie par une angoisse inexplicable. La mort de sa mère des suites d’un cancer lui renvoie ses peurs en pleine face. Avant de mourir, elle lui demande de disperser ses cendres dans l’Atlantique Sud.

Commence alors une longue quête initiatique. Où est ce l’Atlantique sud ? Les plages de Bretagne ? Les rivages lointains de l’Afrique ? Pourquoi cette femme sévère, cette femme de nulle part, veut elle rejoindre l’océan ? Jérôme devra aller au bout de lui même et des secrets de la famille pour percer le mystère des dernières volontés de sa mère.

Cette histoire de deuil rocambolesque se lit avec un certain plaisir. Bercé de références multiple du cinéma (Perrier, Truffaut…) à l’ethnographie avec l’apparition de Jean Rouch, l’écriture joue avec malice du décalage entre l’autobiographie et un sens du burlesque étonnant même si l’auteur utilise quelques facilités. jeux de mots vaseux ou clichés éculés par exemple sur les difficultés de l’adolescence.

Mais son héros nous amuse, nous touche renvoyant à l’enfant qui sommeille en chacun de nous. Il se dévoile, prend des risques pour surmonter ses vieux démons et repartir sur de nouvelles bases. Le deuil accompli et la mémoire de la mère honorée, une nouvelle vie peut commencer.

Editions Grasset, 276 pages, 16.9 euros
J.H.D. 

> autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)