sommaire littérature
chroniques de livre
dossiers et articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques littéraires

La Classe de neige de Emmanuel Carrère, Gallimard (Folio)
 

C’est un petit roman, une petite chose inoffensive dont on se demande encore comment elle a remporté le prix Femina en 1995. Nicolas rejoint ses camarades partis en classe de neige. Par crainte d’un accident de car, son père représentant de commerce a tenu à l’amener personnellement à la montagne. Sur place, Nicolas se sent mal à l’aise, d’une part vis à vis des autres enfants, d’autre part parce qu’il fait d’affreux cauchemars, persuadé qu’une menace plane sur l’ensemble du groupe.

Effectivement un danger rôde et Emmanuel Carrère ne se prive pas de le souligner dès les premières pages. Chaque chapitre voit Nicolas en proie aux mêmes obsessions, viol, accident, bêtes sauvages, autant de symptômes d’un malaise profond. Le roman évoque aussi des peurs plus primaires comme le pipi au lit ou la brutalité du grand Hodkam mais l’écriture sonne faux. Ce n’est pas un enfant qui parle mais un adulte qui écrit. Emmanuel Carrère réussit par contre à présenter l’amitié du garçon avec le moniteur Patrick, seule parenthèse apaisante dans ce roman dont a déjà deviné l’issue au bout de cinq pages.

Editions Gallimard (Folio), 147 pages, 5.10 €
J.H.D. 

> autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)