sommaire littérature
chroniques de livre
dossiers et articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques littéraires

La Physique des catastrophes de Marisha Pessl, Gallimard
 

Père et fille

Depuis la mort de sa mère, Bleue van Meer parcourt les Etats-Unis au gré des affectations de son père, un brillant professeur de philosophie politique ballotté d’une université à l’autre. Pour la dernière année de lycée de Bleue, le père et sa fille débarquent à Stockton, petite bourgade paisible de Caroline du Nord classée au 39ème rang du classement Ventures des 50 meilleurs villes où passer sa retraite. Bleue ne connaît personne mais se fait rapidement des amis grâce à une mystérieuse professeur de cinéma, Hannah Schneider. Elle l’introduit auprès du Sang Bleu, un groupe de lycéens fédérés autour d’elle. Charles, Jade, Nigel et les autres ne l’apprécient guère mais cela le l’empêche pas Bleue de se lier avec Hannah qui devient sa confidente jusqu’à sa disparition brutale...

Avant de vous raconter la mort de Hannah Schneider, je voudrais vous parler de celle de ma mère. La correspondance n’est pas fortuite tant le professeur de cinéma occupait une place importante dans la vie de l’adolescente à laquelle elle donnait ses derniers conseils avant le passage à l’âge adulte. Personne n’a comblé ce vide laissé par la mort de la mère, surtout pas le père, excentrique et manipulateur, toujours occupé à rédiger de singuliers essais politiques où à séduire de pauvres jeunes femmes qu’il pousse à se comporter comme dans les Feux de l’amour.

Bleue et son père forment pourtant un couple inoubliable, capables de disserter sur Joyce comme sur les mouvements révolutionnaires du vingtième siècle. Ensemble, ils portent un regard acerbe sur la société de consommation américaine. L’institution de Saint Gallway parodie les prestigieuses universités de l’Ivy League avec ses professeurs dépassés enseignant des matières plus ou moins farfelues à des élèves qui se croient obligés d’utiliser des slogans pour exprimer leurs sentiments. Marisha Pessel moque cette richesse un peu dérisoire à l’image de la luxueuse demeure occupée par la mère de Jade.

Tout cela n’entame en rien l’idéalisme de Bleue jusqu’à ce que ses certitudes vacillent dans un fracas retentissant à mesure qu’elle démêle les circonstances de la mort de Hannah Schneider. Un autre roman plus âpre se met alors en place. Marisha Pessl convoque quelques mythes américains pour appuyer son propos. Que reste il alors de la jeune Bleue van Meer, couronnée major de Saint Gallway et prête à intégrer Harvard ? Des souvenirs, ceux d’une époque heureuse où la jeune fille vivait dans l’insouciance avec ses parents, elle qui devra désormais affronter la vie toute seule.

Editions Gallimard (Du Monde entier), 613 pages, 24.50 euros
J.H.D. 

> autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)