sommaire littérature
chroniques de livre
dossiers et articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques littéraires

La Stratégie des antilopes de Jean Hatzfeld, Seuil
 

Le Temps de la réconciliation

Jean Hatzfeld a commencé son travail sur les massacres commis au Rwanda en 1994 en recueillant avec soin la parole de rescapés tutsis des tueries de la région des marais de Nyamata. Sorti en 1998, Dans le nu de la vie apporte un témoignage bouleversant sur le génocide rwandais qui sera complété quelques années plus tard avec Une saison de machettes paru en 2003. Dans ce second livre, Jean Hatzfeld interrogeait des tueurs emprisonnés au pénitencier de Rilima. Lourdement condamnés et sans grand espoir de reprendre une vie normale, la plupart de ces hommes se livraient sans réserve aux questions du journaliste. Ils n’imaginaient pas que certains seraient libérés quelques années plus tard sur ordre du gouvernement rwandais. Les rescapés tutsis assistent donc médusés mais aussi meurtris au retour de ces auxiliaires du génocide sur leurs terres, sous l’œil de Jean Hatzfeld.

Ce troisième livre sur le Rwanda apporte plusieurs éclaircissements sur les tueries, notamment par le récit d’un épisode particulièrement cruel, celui des massacres des collines de Kayumba où seuls une vingtaine de tutsis survécurent, traqués sans relâche par leurs avoisinants hutus. Comme toujours, Jean Hatzfeld ne raconte pas ces évènements directement, il écoute attentivement les souvenirs des rares rescapés. On retrouve ainsi l’émotion, la précision et la sincérité qui faisait la force d’un livre comme Dans le nu de la vie. Cet épisode des collines de Kayumba ne constitue pas le cœur du livre. Si Jean Hatzfeld nous donne des nouvelles des rescapés qu’il a précédemment interrogés, c’est pour souligner leurs difficultés à se remettre du génocide et à se projeter dans le futur, pour évoquer leurs blessures quand ils doivent de nouveau affronter le regard de ceux la même qui voulaient les exterminer dans les marais.

La politique de réconciliation imposée par Kigali se met en place difficilement. Hutus et tutsis se côtoient mais aucun pardon n’est possible, les tueurs n’exprimant aucun remords, si ce n’est celui d’avoir perdu leur ancienne prospérité à cause du génocide. Comme le confirme lucide, un des tueurs tout juste libéré, on voit bien qu’aujourd’hui nous ne sommes pas faiblards et traumatisés comme les rescapés. Sortis de l’expérience extrême du génocide, les rescapés conservent leurs blessures, la peur et la culpabilité de s’en être tiré. Dans ces conditions aucun pardon n’est possible et la politique de réconciliation reste sans effet. La réconciliation, ce serait le partage de confiance, la politique de réconciliation, c’est le partage équitable de la méfiance. La restauration d’anciens tribunaux populaires ou gaçaças ne sert à rien : les hutus ont peur de se compromettre quand les tutsis n’acceptent pas d’entendre leurs bourreaux minimiser leur rôle dans les massacres.

Jean Hatzfeld poursuit un travail de fond, long et nécessaire afin de cerner d’une part les mécanismes du génocide et d’autre part d’accompagner les rescapés de l’horreur des marais. Tout n’est pas perdu pour autant à l’image du couple improbable formé par Pio et Josiane. A ce titre, on retiendra également le témoignage d’Innocent Rwililiza revenu sur les collines de la mort. Aujourd’hui Kayumba me procure de l’espoir. J’y suis monté à deux reprises pour marcher entre les eucalyptus, revoir la ville d’en haut comme autrefois, retrouver tous nos chemins de forêt. La peur et l’affolement s’en sont allés, je ne crains ni les souvenirs, ni les cauchemars, ni les fantômes. J’aime l’atmosphère. Au milieu de tous les problèmes rencontrés, une note d’espoir bienvenue pour faire admettre la terrible vérité du génocide rwandais.

Editions du Seuil, 301 pages, 19 euros
J.H.D. 

> autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)