sommaire littérature
chroniques de livre
dossiers et articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques littéraires

Central Europe de William T. Vollmann, Actes Sud
 
D’une tyrannie à l’autre, William T. Vollmann accompagne la grande Histoire du XXième siècle et toutes ses tragédies : purges staliniennes, seconde guerre mondiale, rideau de fer, Shoah, Central Europe orchestre la rencontre d’une multitude de destins singuliers, parfois célèbres, tels le compositeur Dimitri Chostakovitch ou le maréchal von Paulus mais pour la plupart souvent méconnus.

L’Histoire en marche n’épargne personne et les slogans écrasent les individus. Malheur à celui qui ne fait pas siens les leitmotivs officiels, La vie est devenue meilleure (URSS) auquel répond le C’est juste une question de temps et d’effectifs de la Wehrmacht. Les officiers allemands attendent désespérément des renforts qui n’arrivent jamais tandis que les artistes russes doivent sans cesse composer avec un pouvoir politique prêt à tout pour récupérer leur œuvre à des fins de propagande.

William T. Vollmann a accompli un remarquable travail de recherches mais cela ne suffit pas et à l’arrivée, la montagne Cental Europe accouche d’une souris. Certains passages se révèlent sans intérêt : les amours contrariés de Chostakovitch, l’évocation fantasmée de l’opération Citadelle. William T. Vollmann n’écrit que pour noircir des pages. Les phrases démesurément longues perdent tout sens, les ruptures entre discours direct et indirect trop fréquentes brouillent l’identité des narrateurs ce qui nous penser que William T. Vollmann aurait du se relire !

Dans ces conditions, certains passages demeurent parfaitement incompréhensibles. Autre problème, les meilleurs chapitres renvoient aux Bienvaillantes et la comparaison ne tourne évidemment pas à l’avantage de William T. Vollmann. Le roman de Jonathan Littell paraît plus vraisemblable et surtout moins brouillon parce qu’il n’a pas chercher à embrasser l’histoire européenne dans toute sa globalité. Tout le contraire de William T. Volmann qui à force d’ellipses et de détails superflus ne parvient jamais à donner une vision claire et cohérente de l’Histoire.

Editions Actes Sud, 811 pages, 29.60 euros
J.H.D. 

> autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)