sommaire littérature
chroniques de livre
dossiers et articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques littéraires

Un Pedigree de Patrick Modiano, Gallimard
 

Comme un chien errant

Des rares souvenirs de sa jeunesse, Patrick Modiano a conservé quelques photographies d’un chien. L’animal de race chow-chow avait été offert à a sa mère par un fiancé du temps où elle travaillait au théâtre de Gand pendant la guerre. Un chien ordinaire mais dont il s’est toujours senti infiniment proche…

L’auteur de Rue des boutiques obscures raconte son enfance ou plutôt tente d’éclairer les zones d’ombres qui entourent les premières années de sa vie. Disposant en vérité de peu d’informations (photographies, lettres, coupures de presse, carte de visite…), il ne peut en définitive que remonter le temps en se raccrochant à l’ordre chronologique. Ballotté d’un pensionnat à l’autre, le jeun Patrick Modiano se lie peu, ne voit que trop rarement ses parents mais trouve petit à petit sa vocation d’écrivain.

Son père ne l’entend pourtant pas de cette oreille. Pour Modiano, il reste la grande énigme de son enfance. Albert rencontrait dans le cadre de ses activités professionnelles des individus peu recommandables. Fils d’un immigré juif originaire de Salonique, menacé de déportation, il gagne sa vie sous l’Occupation en travaillant dans l’organisation du marché noir. L’homme parle peu, fait souvent mine de ne rien comprendre aux questions de son fils (il aurait découragé dix juges d’instruction) mais fournit la matière romanesque d’un récit brillant où Modiano s’interroge sur ses origines, lui qui écrit juif tout en ignorant ce que cela signifie.

Ses motifs habituels (ballades nocturnes, taxis parisiens, contrôle d’identité…) trouvent une résonance particulière dans son parcours personnel mais ne fournissent aucun élément de réponse à sa quête d’identité, juste un étrange sentiment d’apaisement, celui d’un jeune homme se promenant dans les allées du parc Montceau le cœur léger mais déjà tourné vers cette nouvelle vie qui s’offre désormais à lui.

Editions Gallimard (Folio), 126 pages, 5.30 euros
 

> autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)