sommaire littérature
chroniques de livre
dossiers et articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques littéraires

La Huitième Couleur de Terry Pratchett, Pocket
 
Dans l'espace intersidéral, la Grande A'Tuin, tortue gigantesque, transporte sur sa carapace 4 éléphants portants eux-mêmes sur leur dos le farfelu disque-monde où cohabitent humains et créatures de
légende. Lorsque Deuxfleurs, touriste insouciant et premier du genre, débarque à Ankh-Morpork, ville la plus malfamée du disque, il ne se doute pas des dangers qui le guettent. Escorté par Rincevent, le mage le plus incompétent du disque, il va vivre une expérience unique et totalement inédite dans le monde des tour operators (c'est le moins que l'on puisse dire !).

Premier volume des annales du disque monde, "La huitième couleur" donne tout de suite le ton: celui de la dérision. Ainsi Terry Pratchett nous plonge-t-il littéralement dans un univers délirant peuplé de fidèles coffres de voyages carnassiers, de héros intéressés, d'épées magiques snobinardes et de dieux de mauvaise foie (!)Même si ce roman n'est pas le meilleur de la série ( après des débuts en fanfare, le rythme s'essouffle quelque peu), on passe un excellent moment à suivre les aventures de Rincevent et Deuxfleurs jusqu'au rebord du disque.

Il est si rare de rire au cours d'une lecture que je ne peux que vous conseiller ce roman.

éditions Pocket, 267 pages
Diégue 

> autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)