sommaire littérature
chroniques de livre
dossiers et articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques littéraires

La Reine du silence de Marie Nimier, Gallimard (Folio)
 

Au nom du père

Ma fille me succèdera. On raconte qu’à la fin de sa carrière, Mary Higgins Clark écrivait ses derniers romans avec la complicité de sa fille Carol. Elle lui passait le flambeau en quelque sorte. Marie Nimier, fille de Roger Nimier, chef de file des Hussards et auteur très jeune de quelques brillants romans n’a pas eu cette chance. Quand son père se tue dans un accident de la route aux côtés d’une femme qui n’était pas sa mère, elle n’avait que cinq ans. Un souvenir d’enfance terrible et fondateur que l’écriture tente par tous les moyens de surmonter.

A la rencontre de son père, Marie Nimier compose un portrait à la fois touchant et amer de cet homme complexe, pris au piège de la vie de famille et de ses mystifications. Amateur d’armes, de femmes, d’uniformes, Roger Nimier exalté supporte mal la vie de famille, sa fille en particulier qu’il aimerait noyer dans la Seine.

Au fil des années, la romancière a appris à composer avec ces violents traumatismes de l’enfance. Son livre évite ainsi l’hystérie voire le récit clinique de ses névroses. Le fantôme du père hante pourtant les pages du livre. Le roman à plusieurs voix fait cohabiter son souvenir intimement lié à son œuvre. Tout en pudeur, Marie Nimier évoque les histoires de famille mais surtout son besoin d’écrire, notamment quand elle cite Les Hussards. L’écriture apaise et dessine les contours d’une figure qui malgré ses fautes retrouve in fine la fierté de sa fille apaisée. Enfant, il la détestait et ne lui a rien légué. La Reine du silence prouve le contraire, réunissant dans le même geste littéraire étourdissant la fille et son père.

Prix Médicis 2004

Editions Gallimard (Folio), 202 pages, 6 euros
J.H.D. 

> autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)