sommaire littérature
chroniques de livre
dossiers et articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques littéraires

Eloge de la pièce manquante de Antoine Bello, Gallimard
 

Roman Puzzle

Le monde du puzzle est en émoi. Depuis quelques semaines, un tueur en série enlève et assassine joueurs et organisateur du JP Tour, le célèbre tournoi professionnel de puzzle de vitesse. Chaque victime est systématiquement retrouvée mutilée, un membre retiré avec soin et remplacé par une photographie de la partie manquante soit d’étranges mises en scène macabres auxquels les enquêteurs ne parviennent pas à trouver la moindre signification…

Antoine Bello ne manque pas d’imagination. Avec ce roman policier délirant, l’auteur nous entraîne dans le monde méconnu du puzzle de vitesse où toute ressemblance avec une autre discipline sportive serait purement fortuite Antoine Bello s’amuse et nous régale avec les retransmissions des parties du JP Tour dignes d’une finale de Coupe de Monde de football. Dans le même temps, les membres de la Société de Puzzologie s’interrogent sur l’idéal puzzlique au cours de débats aussi interminables qu’inutiles concernant l’élaboration du puzzle le plus difficile du monde (une reproduction monochrome des mêmes motifs !) ou le problème de la structure d’équilibre du puzzle, réduit finalement à un mur dont les briques s’assemblent et se retirent au même rythme.

A l’image de leur président Upton Sutter, les sociétaires voient d’un mauvais œil l’émergence du JP Tour. Cette compétition organisée par le magnat Charles Wallenstein attire les annonceurs et ne fait pas l’unanimité. Le tueur fait peut être partie de ses nombreux détracteurs à moins que les meurtres ne visent qu’à multiplier l’audience du tournoi. Les mobiles ne manquent pas et Antoine Bello invente des rivalités de toute pièce entre ces personnages farfelus. Son roman épouse les formes d’un puzzle. Au lecteur d’assembler ces courts chapitres afin de trouver l’identité du tueur. Nul doute que l’écriture imaginative saura galvaniser ses déductions. Entre les minutes de la Société de Puzzlologie, les fausses coupures de presse ainsi que quelques mises en abyme saisissantes (le fameux puzzle énigme policière), Eloge de la pièce manquante renouvèle sans cesse les codes du genre. Un brillant exercice de style doublé d’une amusante réflexion sur le sport de haut niveau et ses dérives

Editions Gallimard (Folio), 324 pages, 7.10 euros
J.H.D. 

> autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)