sommaire littérature
chroniques de livre
dossiers et articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques littéraires

The Long Halloween de Jeph Loeb & Tim Sale, DC Comics
 
La saison des meurtres

Gotham la sombre ne trouve jamais le repos et chaque jour voit débarquer un criminel toujours plus dangereux. Alors que Batman, le commissaire Gordon et le procureur Harvey Dent unissent leurs forces pour faire tomber le chef du gang Falcone, un mystérieux assassin cible les membres de ce clan mafieux, signant tous ses crimes les jours de fêtes. Désormais surnommé Holiday, le tueur risque de provoquer une guerre sans précédent entre les familles du crime organisé de Gotham.

Avec The Long Halloween, Jospeh Loeb et Tim Sale livrent une œuvre à part dans l’univers de la célèbre chauve-souris masquée. Publiée à l’époque sous la forme d’une mini série à l’écart des autres titres DC, cette histoire conjugue un certain classicisme dans sa représentation du commissaire Gordon ou des adversaires de Batman avec quelques innovations de taille. Dans the Long Halloween, Bruce Wayne perd ses moyens, soumis à l’emprise de Poison Ivy ou à la peur distillée par Scarecrow. Le souvenir de ses parents le hante toujours et trouve dans l’affaire Holiday un développement inattendu. Thomas Wayne, le père de Bruce, avait dans le passé rendu service à l’un des chefs mafieux de la ville.

Néanmoins, la figure la plus travaillée par le récit reste le procureur Dent dont Loeb et Sale relatent la transformation en Two Faces comme l’aboutissement d’une longue déchéance morale au sein d’une ville trop corrompue. The Long Halloween, porte l’ambivalence de Dent à son paroxysme, Batman allant jusqu’à douter de la probité de son allié comme le procureur doute de l’honnêteté de son ami Bruce Wayne. Le dessin particulièrement sombre de Tim Sale traduit l’atmosphère délétère de Gotham City et met en avant les figures fatiguées de justiciers lassés par la machine criminelle qui ne s’arrête jamais, prête à broyer tout le monde y compris les plus forts et vertueux.

DC Comics, 368 pages, 19.99$
J.H.D. 

> autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)