sommaire littérature
chroniques de livre
dossiers et articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques littéraires

Pas un jour de Anne F. Garréta, Grasset
 
Pas un jour sans une femme. En douze chapitres, Anne F. Garreta se livre ici à un examen total de ses désirs et en particulier de « ses penchants », le terme par lequel elle qualifie son homosexualité. Elle s’astreint en outre à décrire ces épisodes de sa vie, cinq heures passées par jour devant son ordinateur et dans l’ordre dans lequel les souvenirs lui reviennent en mémoire…

Anne F. Garreta ne choisit pas ici la facilité surtout que le procédé littéraire atteint bien vite ses limites. Pas un mot reste très inégal : certains chapitres laissent de marbre ou exaspèrent, effets accentués par l’écriture de l’auteur, émaillée d’approximations grammaticales étalées sur des digressions hasardeuses, voire des parenthèses de cinq pages !

Pourtant le livre accroche. L’intérêt des différentes liaisons relatées tient dans la capacité de l’auteur à jouer avec son désir et à désamorcer des clichés éculés. Sa ballade sur les routes américaines ou l’évocation du cours de self défense constituent autant de tentatives réussies d’amener le lecteur au plus près de la perception de pulsions irrationnelles.

Anne F. Garreta finit par se remettre en cause, pointant un doigt accablant sur sa mémoire sélective et défaillante. Une telle lucidité dans un genre, l’autobiographie aussi nombriliste constitue une autre bonne raison de donner sa chance à ce curieux recueil handicapé par une écriture trop peu maîtrisée.

Prix Médicis 2002.

Editions Grasset, 156 ages, 16 euros
J.H.D. 

> autres chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)