sommaire
@ disques
agenda
interviews
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques de disques

James Yorkston
"Moving up country"
(Domino/Labels)

James Yorkston and The Athletes sont-ils de méticuleux et respectueux artisans d'une musique aux accents folk quelque peu figée dans ses formes ou en sont-ils les prisonniers inconscients ?
Les chansons de "Moving Up Country" s'articulent autour de l'élégant chant de Yorkston. Les fioritures folk jouées à l'accordéon, à l'harmonica et au violon dépaysent agréablement un peu le poppeux.
Le piano alterne justement entre discrétion et agitation. La guitare suit invariablement son chemin. Des chœurs masculins ou/et féminins répandent la parole de Yorktson de temps à autres.
Ainsi au pays de James et ses Athletes, on se sent bien. Mais on est quand même un peu à l'étroit. Si on virait quelques composantes des décorations folk (le violon, des parties de guitare), on gagnerait en profondeur, on se
rapprocherait un peu du folk brut et détraqué qu'empreinte certains jours Oldham.
Une seule tentative de ce genre a lieu sur l'album The Patience Song : une réussite.
Une expérimentation quelque peu plus mouvementée, rapide échoue : I spy dogs. Le chant de James se noie lorsque le rythme s'accélère. Cette chanson est taillée pour un Jad Fair pas pour James.
Album qui ravira plus d'un esprit sensible dans ses rêveries solitaires.
Album sirupeux et répétitifs pour les autres qui sauveront quelques chansons tout de même.

BSGD
(bsgd [AT] purjus [POINT] net [*]) 
>> achetez ce disque sur Amazon.fr >>

< autres chroniques <




Copyright 2000-2018 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)