sommaire
@ disques
agenda
interviews
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

chroniques de disques

Tara Jane O'Neil
"The Joy of..."
(Acuarela/Pop Lane)

Vous ne jurez que par ces dames : Hope Sandoval, Chan Marshall, Shannon Wright, Polly…
Vous avez bien raison.
Y a-t-il dans votre liste de musiciennes favorites la dénommée Tara Jane O'Neil ?
a) Oui et je ne jure que par elle aussi (PurJus)
b) Non car je ne l'aime pas. (un proche, le type même trop entiché de Stina Nordenstam)
c) A vrai dire je ne sais pas qui elle est.
Heureux sera le quidam poppeux qui découvrira Tara Jane O'Neil (TJO). TJO a plus que de la classe, elle est une INCARNATION de la CLASSE. Elle est la CLASSE.
RedApple m'avait fait écouté les deux premiers albums solo de la dame : il n'en sera jamais assez remercié.
Ces deux albums où la dame fait tout toute seule et admirablement bien sont passé quelque peu inaperçus en notre contrée.
TJO a la classe j'y reviens.
Cette fille moins poseuse que Dame Cat Power gagne en charisme quand elle évite de se mettre à nu. Toute en retenue, TJO en équilibriste avertie expérimente gracile de petites pirouette musicales. Notre corde sensible conquise vibre.
Ce EP vous servira d'introduction à son travail élégant et habité.
Ici un folk léger enrobé deci delà d'une brise bruitiste.

PS : TJO est le genre même de fille dont on peut se rêver secrètement amoureux. Et c'est le cœur égratigné que l'on vous dit que ce très bon EP n'est pas ce qu'elle a fait de mieux. Les deux albums sont à se procurer.

BSGD
(bsgd [AT] purjus [POINT] net [*]) 

< autres chroniques <




Copyright 2000-2018 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)