sommaire
disques
agenda
@ interviews
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

Red : le blues torturé jusqu'au cuir chevelu

1 2 3

Interview Red - Lyon 15 Novembre 2001

PurJus vous livre ici la première partie de notre entretien fleuve avec Red, alias Olivier Lambin, bluesman moderne et atypique de Villeurbanne.

Pourquoi ce choix d'un album de reprises d'un album de Leonard Cohen ?
R: Au départ c'est un album qui est important dans ma vie. Je l'ai écouté souvent. Je trouve qu'il a pas beaucoup vieilli, même aujourd'hui - il est un peu plus jeune que moi, il est de 69. L'idée c'était de faire de faux albums avec la même pochette et de les foutre à la FNAC; au lieu d'aller voler des diques à la FNAC, aller en mettre en plus. Entre temps j'ai été signé chez Rectangle, et Quentin Rollet, le patron du label, trouvait l'idée bonne de reprendre un album complet avec la pochette, de faire un cover complet quoi. Vu qu'il est sorti la même année que 'Felk', c'est un album de transition.

Pour les prochains albums, vous allez reprendre Johnny Cash ?
R: le prochain album ça sera un album de compos. On a déjà commencé. On a un an pour le faire. Contrairement aux 2 précédents où je suis tout seul ou presque, là il y a un tas d'invités : des gens comme Jean-François Povrosse, Noël Akchoté, à la batterie Thomas Belhom d'Amor Belhom Duo, Christian Rollet, le père de Quentin, (qui habite à Lyon et qui est le batteur de l'Arfi du Workshop de Lyon, c'est un des batteurs à avoir fait du free en France dans les années 60). Y'aura aussi des gens d'Herman Düne. Ca sortira en fin d'année 2002 je pense.

Vous avez rajouté une reprise...
R: Cohen la reprend déjà lui sur son album. C'est exactement la même pochette hormis le fait que le derrière de la pochette il y ait un effet artistique parce qu'on pouvait pas reprendre la photo originale (on avait pas le nom du photographe). C'est exactement le même album que Cohen. Même la typo est copiée. Là le stéréo, c'est une étiquette qui est collée sur mon vinyl. Le sigle CBS a été transformé en Rectangle. Mais autrement c'est la copie conforme de l'original de Cohen.

Dans une interview en Février 2001, vous avez déclaré que Cohen serait sûrement touché qu'un Français reprenne cet album. Des nouvelles de son côté ?
R: La nouvelle c'est qu'il l'a déjà maintenant. On a réussi à lui faire passer par un journaliste des Inrockuptibles, qui lui a passé personnellement. je tenais à ce qu'il l'ai mais je ne voulais pas que ça passe par sa maison de disques. Il fallait trouver un moyen de détourné le truc, parce que c'est Sony, ils sont pas gentils Sony (rires). Enfin c'est une major, quoi, tu peux avoir des emmerdes. Théoriquement, vu la grosseur de Rectangle, y'a aucun problème. Et puis les chansons sont signées de lui, donc c'est lui qui touche les droits. Je sais qu'il est assez fan de cover. Sur son site, y'en a pas mal qui sont présentées. Ca me fait plaisir qu'il l'ai. C'est quelqu'un d'important pour moi Cohen.

la suite (2/3)

< autres interviews <



chroniques de Red

Red 
'Songs from a room'  

> toutes les chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)