sommaire
disques
agenda
@ interviews
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

Laetitia et sa petite étoile au dessus de la tête

1 2 3 4

J'ai amené quelques disques avec moi... :
Red - Songs from a Room
c'est plus une référence au concert à Grenoble...

Red, j'ai fait connaissance avec lui parce qu'il est venu jouer à Lille le même soir que Joseph Arthur, An Pierlé et Sandy Dillon. Et j'ai vraiment flashé sur le personnage. Et bon voilà, on s'était donné rendez-vous à Grenoble. Quand on s'était vu à Lille on s'était dit qu'on allait certainement jouer un morceau ensemble. Enfn j'ai senti ce côté vachement impulsif, spontané, complètement à vif... j'ai bien aimé ça chez Red. Et puis en fait on a passé toute la journée ensemble à Grenoble et j'ai vraiment appris à le découvrir. Il nous a emmené dans un monde avec la petite équipe qui est avec moi. On a passé toute la journée avec lui et je pense que si ça s'est aussi bien passé le soir sur scène, c'est un peu Red qui m'a mise en condition. Lui était aussi en bonne condition ce jour-là. C'est un coup de coeur même s'il peut faire peur, même s'il peut être extrême. Je trouve qu'il l'assume complètement. Enfin voilà j'aurais dit du bien de ce petit gars sans faire du lèche-bottes, parce que je pense qu'il a une intensité quand il est sur scène qui est incroyable...
Je crois que les gens ne savent que trop peu mais c'est notre Tom Waits à nous...
Exactement, c'est le bluesman roux français mais qui aurait pu naître n'importe où. Il aurait pu faire de la musique africaine ou irlandaise ou écossaise, enfin de la musique de "bouseux", on aurait eu exactement le même aperçu de ce personnage parce qu'il est vrai tout simplement.
Certains n'ont pas tenu jusqu'au bout malheureusement...
mais lui était toujours là en fait. Il y avait la même intensité. Il ne s'est pas levé, il n'a pas décroché. Qu'il se retrouve devant 2 clopins ou 200-300 personnes c'est pareil. Je pense qu'il a un vécu assez important parce qu'il sort des scènes punk, à mon avis il a eu sa dose. Je pense qu'il n'a pas l'ambition de tenir 200 personnes en haleine jusqu'au bout, je cois qu'il s'en fout un petit peu quoi. Je pense qu'il aurait continué même s'il ne restait que le lighteux et l'ingé-son.

Je l'avais vu plusieurs fois déjà donc je savais à quoi m'attendre, mais pour les autres ça peut être assez perturbant. Une fois qu'on a fait "l'effort" de s'intêresser à sa musique, chaque concert vaut le coup
Je crois qu'il faut le laisser raconter son histoire. Il est vachement généreux, il est d'une générosité qui est peut-être un peu spéciale mais il raconte tout ça d'une manière naturelle. Enfin, moi je sais que j'ai passé l'après-midi la bouche ouverte, à rigoler et à boire des coups avec lui, parce que j'étais super contente d'entendre ça, d'avoir quelqu'un qui était loin d'être dans mon monde à moi. Son histoire m'a vachement touchée. j'étais dans un drôle d'état je crois le soir... et lui encore plus.

Jeff Buckley - Grace
Alors... on va dire que par rapport à toutes les comparaisons –je vais aborder ça tout de suite, c'est pas du tout mégalo– je vais dire que je ne l'assume absolument pas. Si, peut-être parce que j'ai beaucoup aimé Jeff Buckley, et, euh... je sais pas... y'a quelque chose de complètement mystique chez ce garçon-là que tout le monde à en lui quand on l'écoute ou quand on a eu la chance de le voir. J'ai eu la chance de le voir à Tourcoing il y a très longtemps, j'avais 17 ans, et je passais le bac français le lendemain. Et je sais que ça a été un gros choc, quelque chose de complètement impalpable, d'assez étrange.
Jeff Buckley m'a plus accompagnée dans les pires moments de ma vie de façon très rassurante, mais jamais en tant qu'inspiration. En plus à l'époque je ne chantait pas. Mais je pense que je me suis plus inspirée de ce côté-là, ce côté rassurant, que j'essaye de donner au gens. je veux être là pour eux comme lui a pu l'être pour les gens parce qu'il a toujours tout donné à fond. C'est peut-être ce qui l'a amené à sa perte. les gens que j'aime énormément musicalement et tout ça, ce sont des gens extrêmes aussi. Je sais pas si je le suis à ce point-là en fait.

la suite (4/4)

< autres interviews <





Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)