sommaire
disques
agenda
@ interviews
articles

Inscrivez-vous à la newsletter PurJus

Conversations avec Jean Marc Butty de WHITE HOTEL

1 2 3 4 5

Purjus a rencontré l'amical Jean-Marc Butty, batteur du groupe White Hotel à l'occasion de la sortie de leur excellent premier album First Water.

PurJus : Jean-Marc Butty, tout le monde ne te connais pas. Pourrais-tu te présenter ?
JMB : je suis à l'origine batteur. J'ai joué avec des gens comme Marc Moreland qui était l'ancien guitariste de Wall of Voodoo. J'ai joué aussi avec un groupe qui s'appelle PJ Harvey, qui je pense doit être un peu plus connu. J'ai aussi collaboré avec des gens comme Calexico ou Hector Zazou. Un univers assez large donc.

PurJus : Comment s'est faite la rencontre avec Ken Low et Colleen Browne, tes accolytes dans White Hotel, resp. guitariste et bassiste ?
JMB : Ca s'est passé à Londres, où je résidais pendant une petit moment. Avec Ken, on s'est rencontré en premier. Ken avait passé une annonce dans le Melody Maker (ndlr: célèbre magazine pour les musiciens, aujourd'hui devenue une petite colonne dans le NME). C'était en début 97. On a commencé à travailler ensemble en cherchant d'autres gens pour collaborer avec nous. Ken avait tout un tas de chansons déjà écrites, qui étaient plus dans une orientation rock, électriques; ça aurait été parfait pour un groupe du style batterie, 2 basses, 2 guitares et chant : quelquechose d'assez fort et énergique. En travaillant tous les 2, petit à petit on a dérivé vers quelquechose de plus acoustique. Ca nous a pris à peu près un an. C'est à ce moment qu'on a rencontré Colleen, qui elle aussi avait mis une annonce dans le Melody Maker. On commençait déjà à faire des concerts Ken et moi. Colleen est venue nous voir et ça l'a emballé. Et elle nous a rejoint.

PurJus : Ken a écrit tous les titres de 'First Water' mais tu sembles dire que tu a beaucoup travaillé à l'élaboration des morceaux. Comment te place-tu et comment se place Colleen vis-à-vis des compositions ?
JMB : Il est vrai que les morceaux était déjà composés mais avec une optique beaucoup plus rock. je suis moins intervenu sur les compositions que sur les arrangements, dans l'approche beaucoup plus acoustique, la transcription pour un duo d'abord et pour un trio ensuite. On savait qu'on voulait incorporer une basse qui manquait à l'ambiance.

PurJus : Colleen est-elle aussi là pour tempérer l'aspect masculin de la musique ?
JMB : je sais pas. je crois qu'on est assez féminin quelque part. Enfin on revendique une féminité. Colleen a dû se fondre dans quelquechose qui était déjà très établi. Mais elle a rempli son rôle admirablement. Après elle a commencé à nous apporter des choses notamment au niveau des harmonies, des choeurs. Une bonne recrue.

la suite (2/5)

< autres interviews <



chroniques de White Hotel

White Hotel 
'First Water'  

> toutes les chroniques



Copyright 2000-2017 PurJus.net - <redac [AT] purjus [POINT] net> [*]
([*] veuillez supprimer les espaces pour former l'adresse mail réelle, merci -
ceci est fait pour lutter contre les collecteurs automatiques d'emails -
anti-spam)